Radio Z

L'envers du jambon

Épisode 1
Durruti Ascaso

[Chuck D. Red a une grosse voix et parle très fort, il a un accent montréalais très prononcé.

Che Trembray a une voix très, très aigüe et parle très vite. Il semble nerveux en permanence.

La «voix off» est une voix féminine très neutre, typique des messages préenregistrés.]

Intro musicale: Killing in the name Rage Against the Machine :

«Fuck you, I won't do what you tell me ! / Fuck you, I won't do what you tell me!!! / Fuck you, I won't do what you tell me!!! / Motherfucker!!!».

[Fade out très progressif. La voix de l’animateur côtoie la musique tout au long de son introduction].

Votre annonce ici
Vous n'aimez pas les publicités?
Les publicités automatisées nous aident payer nos journalistes, nos serveurs et notre équipe. Pour masquer les annonces automatisées, devenez membre aujourd'hui:
Devenez membre

«Bon matin tout le monde! Vous écoutez le 19.36 FM Montréal. Bienvenu à "On en jase en criss" votre émission d’actualités préférée. Vous écoutez Chuck D. Red au micro avec mon coanimateur Che Tremblay. Salut mon chum! Comment ça va à matin?

― Ça va, ça va pas pire ...

― Juste pas pire?

― Ouin, ben ça feel juste pas pire parce qui a encore un maudit tata d’pas d’allure en char qui m’a ouvert sa porte drette dans face! J’ai piqué tout’ une fouille mon Red! J’étais avec mon bécycle sur Papineau, je descendais la côte Sherbrooke, pis «bang»! Je me suis toute éraflé les genoux pis ma roue d’bécycle a l’air d’une sculpture d’Armand Vaillancourt, man.

― Encore! Maudite gang de dangereux, de sait-pas-vivre. Ça c’tait pris dans un ascenseur ou bedon c’était parti pisser quand la solidarité a été distribuée! En plus de polluer, de nous faire payer leurs routes pis leurs stationnements AVEC NOS TAXES, ces abrutis de crétins d’caves de sans génie sont même pas capables de faire attention aux autres. Ça arrive combien de fois par semaine des accidents de même mon Che? M’as te l’dire, moi, 1000, 2000 fois, certain. Pis ce qu’on dit pas, hein, là-dedans, ce qu’on dit pas mais que tout le monde pense, c’est à quand, mais à quand «une île sans char»?

― C’est clair mon Red, moi, moi j’ai pour mon dire que si t’es assez cave pour prendre ton char pour faire deux coins de rue en plein mois d’août, ça veut p’t’être aussi dire que ton cerveau a la grosseur d’un grain de sable bitumineux pis que tu penses que c’est aux autres de s’tchèquer quand t’ouvres ta porte même si c’est toé qui bloque le chemin du reste du monde, tsé.

― Comme des caves.

― Des maudits caves avec pas d’savoir vivre qui grugent le filet social à coup d’individualisme égoïste de pas d’allure, mon Chuck. Des vrais pas d’tête, tsé. Combien de morts ça va prendre avant qu’on réforme ces crétins-là, tu penses? J’en enverrais une couple au goulag pour ben moins qu’ça, j’te jure!

― Ah! Le goulag, c’est la solution. Ça c’tait l’bon vieux temps! Heille! Penses-tu que c’était un gars de Québec, ton chauffeur?

― Ça, c’est une bonne question mon Chuck. Une très, très bonne question. Pas besoin d’une thèse en sciences po des HEC pour faire le lien : y’avait un gros truck avec des stickers de pitounes dessus. Pis tsé, là, pas un truck de gars qui travaille avec là. Noooon : un gros truck ben propre, juste pour flasher. Le genre de dude resté coincé au XXe siècle niveau écologie.

― OK, ouin, je vois le genre… Sais-tu c’est quoi l’truc infaillible pour savoir si c’est un gars de Québec? Moé, m’as te l’dire, le truc : tu lui demandes de dire «poteau», «arrête» ou «baleine». [Les deux rient bien fort.] Y disent ça tout croche. En-t-k, content de voir que tu peux quand même être avec nous autres à matin.

― Ah non, tsé. Ça va pas si pire, là là. Chu faite fort. Pas comme l’Agent 727 moé. J’commencerai pas à inventer des z’affaires à qui mieux-mieux pour faire pitié.

― OoooooKéééé! Ton pickupeux t’as pas lancé de l’acide dans l’cou à toé? Ha! Ha! ha!

― Non, pas d’acide pantoute! Ha! Ha! Ha! Juste une porte pis une maudite grosse draft de monoxyde de carbone!

― Ha! Ha! Ha! OK, de toute façon on s’en reparle tantôt. À matin, on a pas mal de dossiers à traiter ensemble. On va parler des propos d’l’a grosse épaisse du village de Québec, Mosée Jorisette, la cousine consanguine à Jillion.

[Ding, ding, ding : la clochette d’autocritique. Voix off : «Quoiqu’assez juste au plan étymologique, l’expression "grosse épaisse" n’est pas sans porter des préjugés envers les personnes ayant un surplus de poids.». Ding, ding. Ce moment d’autocritique était une présentation des Jardins du peuple de Gaspé].

― Oh, ouin, OK, disons la tarte d’abord. Que c’est qu’a l’a encore dit la tarte?

― Figure-toé donc que la tarte a dit que c’était aux filles d’arrêter de faire les agaces si à voulaient pas se faire violer.

― Ohhhhhh! Méchante imbécile de cave!

― Méchante. Imbécile. De. Cave. De. Tarte.

― Criss. De. Dé. Chet. De. Pour. Ri. Tu. Re. De. Twit. De. Criss. « NON C’EST NON! ». C’pas compliqué. Criss : même un chien de Laval est capable de comprendre ça, mais nos cousins consanguins du village de Québec y comprennent pas ça, eux autres, la culture du viol. Toute d’la faute des filles pis de leurs jupes courtes. Moi, j’vote pour la castration chimique, mon Che, à grandeur de la vieille capitale. Anyway. Aaaaaanyway, on revient avec ça après la pause. On va aussi parler de « Sam À Marde », le parfait modèle du député libéral que les Q-tips à deux watts de Radio X défendent encore, comme d’habitude.

― La clique du village de Québec qui délire : grosse surprise, tsé veut dire!

― Ouin, mais que c’est que tu veux. Y’ont tellement la tête dans le cul qu’on dirait des fois qu’y vont finir par se chier eux-autres mêmes.

― Ha! Ha! Tu l’as dit. Ça doit être comme ça qui se reproduisent.

― Méchante gang de mongols.

[Ding, ding, ding. La clochette de l’autocritique. Voix off : «Le terme "mongol", en plus de charrier un préjugé ethnique, n’est pas sans porter des préjugés envers les personnes souffrant de déficience mentale.» Ding, Ding. Ce moment d’autocritique était une présentation de l’Association pour la défense des droits des handicapés de Repentigny.]

― Bon mes excuses aux vrais mongols, mais sont mongols pareils! [La voix off roule des yeux]. Anyway…. Bref, on parle de ça. Pis on va parler des jugements de la Cour qui donnent toute raison aux manifestants depuis un boutte, mais dont tout le monde s’en fout. Non, mais ça s'peut tu? Moé j'pense que ça s'peut pas. Écoute, t'as des milliers d’arrestations illégales à grandeur du Québec, pis ça fait pas plus qu'un fait divers? Non, mais sont où nos journaleux, mon Che, hein sont où? Ça coûte combien au lobby de la stérilité intellectuelle pour graisser la patte d'un journaleux pour qui mette le focus d'intérêt public su'é pitbulls ou su'é questions comme pour ou contre le facteur humidex, COMBIEN? On y revient plus tard. Pis pour finir on va parler du scandale des Panama Papers.

― Ah ça, ça j’avais hâte qu’on en parle!

― On va en parler. Parce que y’a rien de surprenant là-dedans. Tout le monde le sait qui se fait avoir, mais personne fait rien… On est rendu-là.

― Non, icitte non seulement on sait qui sont corrompus, mais en plus on vote pour eux-autres comme des caves. Aweille! Vas-y mon gros, ramonne-moé drette dans le paradis fiscal! Faut croire qu’on aime ça…

― C’est claire qu’on aime ça. C’est évident. Si ça continue, les libéraux vont finir par avoir de la corne de graine à force de trop nous fourrer.

― Ha! Ha! Exactement.

[Ding, ding, ding. La clochette de l’autocritique. Voix off : «L’expression "fourrer", dans un tel contexte, tend à dire que l’acte sexuel en est un s’exprimant à travers la domination de l’organe masculin». Ding, ding. Ce moment d’autocritique vous a été présenté par la Coopérative de boulangeries autogérées de l’Ouest de l’île.]

— Ah… Bon… OK… Pas d’fourrage d’abord. Mais pour en revenir à la corruption, c’comme dire : « Prenez nos garderies, prenez nos écoles, prenez nos hôpitaux, pis prenez donc toute, pis payez même pas vos impôts, criss. » Icitte : on est des caves de chez cave en personne… Toujours de même au Québec. On va aussi parler de la Mornandeau qui reprend le micro en ondes, toé, tsé veut dire! Un peu plus pis à va faire ses entrevues en direct de sa cellule qu’à partage avec le chef de la mafia pis le fou furieux de la CIA à Duric Éhaime.

― Toujours de même, mon Chuck. Feff Jillion aussi revient en onde bientôt. À Québec, on ramasse les vidanges pis on leur donne un micro pour qui viennent nous expliquer pourquoi ça pue.

― On s’en va à une pause musicale pis on te start ça. Qu’est-ce qu’on écoute, mon Che?

― Pour nous réveiller à matin, j’ai pensé à faire jouer un classique des Béru, repris par Lofofora.

― On écoute ça mon Che pis on revient après avec la ligne ouverte. À tu suite le monde…

La musique de «Vive le feu!» retentit.

[« Une raya de bambins incendie leurs landeaux / Une ribambelle de nains fout le feu dans le métro / Une armée de gamins qui brûle les magasins / Trois millions de lycéens carbonisent leurs bouquins… »].

Poursuivez votre lecture...
Psychologie
Comment le concept d’aliénation parentale protège-t-il les droits des pères violents
Céline Hequet
17 mai 2018
Évènement
À quoi sert l’innovation sociale ?
17 mai 2018