Cirque

À la Tohu: nous sommes une recette fascinante

Tohu

Nos moments les plus mémorables se déroulent souvent dans la cuisine. Plaisirs familiaux, amoureux ou solitaires; la nourriture, les odeurs et les saveurs sont bien ancrées dans notre esprit sous la rubrique nostalgie.

Votre annonce ici
Vous n'aimez pas les publicités?
Les publicités automatisées nous aident payer nos journalistes, nos serveurs et notre équipe. Pour masquer les annonces automatisées, devenez membre aujourd'hui:
Devenez membre

Au-delà de son contenu, l’assiette est liée à des références viscérales. C’est sur cette piste gastronomique que table la compagnie de cirque les 7 doigts de la main pour son nouveau spectacle Cuisine et Confessions, présenté à la Tohu au cours des prochaines semaines. « On voulait aussi faire un hommage à ma grand-mère, qui a écrit un livre se situant quelque part entre les mémoires et le livre de recettes. Faire ressortir ce côté biographique qu’on partage tous autour de la cuisine; très lié à nos ancêtres », explique Shana Carrol, co-metteure en scène.

Ricochet a assisté à trois extraits du spectacle qui, à première vue, navigue plutôt dans une intention poétique que dans les grands wow acrobatiques. Un cirque d’auteur ne mettant pas de côté l’exploit, qui semble surtout laqué aux bons sentiments, plus que dans les précédentes créations assaisonnées de haute voltige.

En acceptant l’invitation des 7 doigts de la main, on va à la rencontre de neuf colocataires qui se retrouvent autour d’un grand îlot pour cuisiner et se raconter des anecdotes de vies nourries de pertes, de deuil et d’espoir.

En acceptant l’invitation des 7 doigts de la main, on va à la rencontre de neuf colocataires qui se retrouvent autour d’un grand îlot pour cuisiner et se raconter des anecdotes de vies nourries de pertes, de deuil et d’espoir. « La plupart des tableaux sont réellement nés de la vie des artistes, qui ont puisé dans leurs souvenirs; ancêtres disparus, père kidnappé par les militaires argentins, quête de sens... » ajoute Shana. Le collectif québécois aux origines diverses [Argentine, Pologne, Italie, États-Unis, Russie] fait ainsi de la cuisine le point de rencontre de toutes les cultures, avec des histoires de bortsch, de pâtes et de pain aux bananes.

La cuisine, thème fédérateur s’il en est un depuis les dernières années. Il suffit de dénombrer le flot de livres, de magazines et d’émissions gastronomiques pour le confirmer. Effet de mode et valeur sûre, ou besoin de réconfort et de revenir à l’essentiel? Qu’avons-nous dans le cœur pour avoir besoin à ce point de regarder ce qu’il y a dans notre assiette? Peut-être que les arts du cirque nous aideront à y trouver une réponse.

Les 7 doigts de la main Cuisine et Confessions, mise en scène : Shana Carrol et Sébastien Soldevila, à la Tohu, du 28 octobre au 16 novembre
Poursuivez votre lecture...
Débat sur la laïcité
Laïcité et fleurdelisé
André Noël
16 octobre 2018