Politique et médias

Hey! La politique partisane est déjà dans tous les médias

Notre blogueur revient sur l'annonce de la tribune qu'aura la députée solidaire Catherine Dorion au FM 93.
https://pxhere.com/en/photo/224846

En voyez-vous, des «ex» de Québec solidaire (QS) dans les médias? Alors qu’il est de plus en plus permis d’embaucher des chroniqueurs et chroniqueuses qui ont eu ou ont des liens avec des formations politiques, QS n'y est presque pas représenté.

Votre annonce ici
Vous n'aimez pas les publicités?
Les publicités automatisées nous aident payer nos journalistes, nos serveurs et notre équipe. Pour masquer les annonces automatisées, devenez membre aujourd'hui:
Devenez membre

Québec solidaire n’a personne au Club des Ex.

Québec solidaire n’a personne à la Joute.

Seul Sébastien Bovet donne une place à Françoise David et Amir Khadir lors de son émission Mordus de politique.

Rappelons que le phénomène des «ex», qu’ils soient d’anciens stratèges ou qu’ils soient d’anciens député-es, prend de plus en plus de place dans l’espace public. Avec la convergence des médias, qu’elle soit publique ou privée, ces derniers ont tendance à placer ces personnes dans différentes plages horaires et émissions.

Ce n’est pas rare que plusieurs «ex» politiciens critiquent assez durement Québec solidaire sans que personne ne leur donne la réplique. Le panel est exclusivement composé gens associés au PQ, au PLQ et à la CAQ. Cela frôle parfois même une certaine forme de lâcheté.

C’est vrai qu’il y a des questions éthiques qui se posent lorsqu’on voit une députée avoir une tribune régulière dans une émission de radio. C'est un enjeu réel.

Mais je tiens à rappeler que cela s’inscrit tout à fait dans la direction que prennent en ce moment les grilles horaires de certaines émissions : on y voit de plus en plus de gens associés à des formations politiques. Surtout, le chroniqueur est devenu davantage un militant qu’un analyste. Il est possible de deviner, juste à partir du titre, le propos de Lise Ravary ou de Joseph Facal.

On peut être en accord ou non avec ces mutations, mais elles sont bien réelles. Avant d’en débattre, il faut accepter qu’elles ont cours.

C'est ironique de voir aujourd’hui des gens déchirer leur chemise sur le fait que Catherine Dorion ait une chronique dans une station de radio. Après tout, je n’ai jamais vu ces mêmes personnes s’époumoner pour tous les endroits où QS n’a pas sa place.

Poursuivez votre lecture...
Environnement
Pourquoi n’avez-vous pas entendu parler d’Autumn Peltier ?
26 septembre 2019
Podcast les ficelles
Les Ficelles - Saison 2
25 septembre 2019