Élections fédérales

Le dernier bastion du prolétariat

Photo: Johan1917

Il est de ces partis politiques qui, par leur seule présence sur le bulletin de vote, feront sourire maints électeurs et électrices. En effet, qu’y a-t-il de plus rassurant que de voir, année après année, le Parti communiste du Canada (marxiste-léniniste) veiller sur la classe ouvrière en attente du grand soir? Cette année, ils sont 70 candidats et candidates à porter le fleuron de la révolution, et ce, d’un océan à l’autre.

Votre annonce ici
Vous n'aimez pas les publicités?
Les publicités automatisées nous aident payer nos journalistes, nos serveurs et notre équipe. Pour masquer les annonces automatisées, devenez membre aujourd'hui:
Devenez membre

On pourrait penser que les marxistes-léninistes (ML) sont voués à des résultats électoraux peu reluisants. En effet, aux dernières élections, les ML ont récolté 0,07% du suffrage national. Mais il existe des poches de résistance – peut-être l’avant-garde du prolétariat? — qui, contre vents et marées, ont voté en bloc pour les marxistes-léninistes. En effet, dans les résultats par pôle de vote, on remarque que quatre pôles ont été gagnés par les ML dans le sud-ouest de Montréal et à Longueuil.

Pour qui ont voté vos voisins?
Les trois poches de résistance de la classe ouvrière.
Radio-Canada

Que propose-t-on lorsqu’on est candidate ML?

Pour comprendre le mystère derrière cette concentration du vote communiste, il a paru logique de consulter les hautes instances du parti. Christine Dandenault, candidate dans Hochelaga, nous a présenté son parti, dans lequel elle est active depuis le milieu des années 1970.

La plus grande revendication des marxistes-léninistes est la constitution d’un gouvernement antiguerre: «On souhaite que le Canada se retire de tous les traités internationaux relatifs à la guerre comme l’OTAN (Organisation du traité de l’Atlantique nord) et le NORAD (Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord), par exemple», explique Mme Dandenault. L’autre cheval de bataille des ML est la souveraineté des peuples: «L’autodétermination des peuples est au cœur de notre programme. Nous défendons la reconnaissance des droits ancestraux des Premières Nations. Entre autres, on appuie les luttes pour la souveraineté des peuples cubain et nord-coréen», ajoute-t-elle.

Christine Dandenault, candidate marxiste-léniniste dans Hochelaga
Mathieu Pedneault

Une histoire d’amour entre le communisme et PKP?

Avec l’appui du Parti communiste du Québec à Pierre-Karl Péladeau (PKP) l’automne dernier, il est apparu incontournable de demander au Parti communiste du Canada (marxiste-léniniste) quelle est sa position par rapport à PKP. «Si un leader est bon pour le peuple, on n’a pas de problème avec ça. Par exemple, Lucien Bouchard a travaillé fort pour l’autodétermination du peuple québécois. Si Pierre-Karl Péladeau fait la même chose et déclenche un référendum, c’est tant mieux », explique Christine Dandenault. Elle ajoute néanmoins qu’elle n’abandonnerait pas son programme pour appuyer PKP.

Et les poches de résistance ML dans tout ça?

En ce qui a trait aux quatre poches de résistance, Christine Dandenault ne connaissait pas les succès de son parti dans certains pôles de vote. Une visite dans l’un de ces secteurs «rouges» ne nous aura pas permis de lever le mystère sur cet engouement pour la rupture révolutionnaire. À part une grande concentration de voitures rouges, tout semblait normal dans le secteur… Le mystère plane toujours.

Poursuivez votre lecture...
Harcèlement sexuel
La «liberté d’importuner», ce droit fondamental
Raphaëlle Corbeil
11 janvier 2018
politique municipale
Budget Plante: les propriétaires doivent-ils presser le bouton «panique»?
Céline Hequet
11 janvier 2018