Parce que c'est 2016, 2e partie

Une révolution technologique en cours

Photo: Norbert Aepli

Des changements technologiques majeurs sont actuellement en cours. Comme pour les autres révolutions technologiques, cette « 4e révolution industrielle » a le potentiel de changer jusqu'à notre système social. D'ici là, l'humanité aura probablement à vivre une période de troubles sociaux et politiques. (Ce texte fait suite à « La fin d'une époque »)

Votre annonce ici
Vous n'aimez pas les publicités?
Les publicités automatisées nous aident payer nos journalistes, nos serveurs et notre équipe. Pour masquer les annonces automatisées, devenez membre aujourd'hui:
Devenez membre

La 4e révolution industrielle et ses impacts

Au dernier Forum économique mondial a été dévoilé une étude qui prévoit que plus de 5 millions d'emplois seront perdus dans le monde d'ici 2020 à cause de la numérisation et de l'impression 3D. Cela signifie qu'approximativement un emploi sur mille va disparaître d'ici 2020.

Mais ce n'est pas tout. D'autres innovations qui arriveront dans les 10 prochaines années pourraient faire disparaître des emplois par dizaines de millions, voire centaines de millions : la voiture autonome et l'intelligence artificielle.

D'autres innovations qui arriveront dans les 10 prochaines années pourraient faire disparaître des emplois par dizaines de millions, voire centaines de millions : la voiture autonome et l'intelligence artificielle.

Une révolution dans les transports

Les chauffeurs de taxi partout dans le monde sont en colère, avec raison, face à la concurrence déloyale que leur livre Uber. Malheureusement, les chauffeurs de taxi sont loin d'être au bout de leurs peines. Le jour où les autos, voire les camions, n'auront plus besoin de chauffeurs n'est peut-être pas si lointain. À ce moment, ce sont des dizaines de millions d'emplois directs qui pourraient disparaître (chauffeurs de taxi, d'autobus, de poids lourd, livreurs, courriers, etc.) et plusieurs millions d'emplois indirects (assurance automobile, réparation automobile, policiers affectés à la circulation, brigadiers, etc.).

Enlever la nécessité d'avoir un conducteur permettra aussi de créer des réseaux d'autopartage pour rendre votre automobile utile (et payante) quand elle est dans votre entrée de garage (les voitures ne roulent en moyenne que 4% du temps). En utilisant les automobiles plutôt que de les laisser stationnées, on diminue le nombre d'automobiles et de routes à construire. Encore ici, plusieurs millions d'emplois indirects (construction automobile et de route, employés de stationnement, etc.) pourraient être appelés à disparaître.

les camions sans chauffeurs font disparaître depuis 2 ans des milliers d'emplois dans les mines et, plus récemment, dans les sables bitumineux de l'Alberta.

Si vous croyez que les véhicules autonomes sont de la science-fiction, sachez que les camions sans chauffeurs font disparaître depuis 2 ans des milliers d'emplois dans les mines et, plus récemment, dans les sables bitumineux de l'Alberta.

Une révolution dans les services

Vous vous croyez épargnés parce que vous avez fait de longues études et que vous avez un travail intellectuel? Sachez que l'intelligence artificielle est à nos portes et que les ordinateurs pourraient bientôt vous remplacer.

Déjà, les robots-conseillers financiers gèrent des dizaines de milliards de dollars d'épargnes et prennent à chaque année des parts de marché aux conseillers financiers humains. La Banque de Montréal est la première grande banque canadienne à avoir un tel service. Certains analystes croient que les robots conseillers domineront ce marché qui compte plus de 45 000 employés au Québec.

Même le métier de journaliste, déjà pas mal malmené par l'avènement de l'internet, est menacé par l'arrivée de robots-journalistes. Selon certains analystes, les robots-journalistes pourraient écrire jusqu'à 90% des articles de presse d'ici 15 ans.

Un monde du travail chamboulé dans les 20 prochaines années

Les changements technologiques dont il est question dans ce texte pourraient faire disparaître entre 30% et 50% des emplois dans le monde d'ici 2035. Ça signifie qu'entre 1 milliard et 1,5 milliard de salariés pourraient être appelés à être remplacés par des robots dans les 20 prochaines années.

Dans le système actuel, des milliards de personnes seraient sacrifiées pour qu'une poignée de personnes puissent s'enrichir comme jamais dans l'histoire humaine. Devant des changements technologiques de cette ampleur, notre système social et économique actuel connaîtra une crise fondamentale. L'enjeu principal des deux prochaines décennies sera donc la propriété de ces robots et de ce qu'ils produisent.

Devant des changements technologiques de cette ampleur, notre système social et économique actuel connaîtra une crise fondamentale.

Nos sociétés auront le choix de tenter de freiner l'évolution technologique ou de s'adapter à elle et en récolter les bénéfices. Nous aurons le choix de voir cette évolution comme une menace au monde que nous connaissons ou comme une opportunité de créer un monde nouveau où nous pourrons libérer notre temps pour l'utiliser à des activités plus humaines que le travail.

Poursuivez votre lecture...
Décolonisation de l'histoire
Il faut déloger John A.
20 août 2018